- Le vignoble du val de loire -

Des volcans d’Auvergne, au Mont Gerbier-de-Joncs, à son estuaire à St Nazaire, la Loire traverse 4 régions : Pays de la Loire, Centre-Val de Loire, Auvergne-Rhône-Alpes ; et 15 départements : Loire-Atlantique, Vendée, Maine-et-Loire, Deux-Sèvres, Vienne, Sarthe, Indre, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Loiret, Cher, Nièvre, Allier, Puy-de-Dôme, Loire.

1.1. Le vignoble de la vallée de la Loire en chiffres

  • • 68 appellations
  • • 70 000 hectares dont 52 000 en AOC
  • • 4 millions d’hectolitres dont 3,1 en AOC
  • • 24 cépages
  • • 3ème région viticole de France (hors Champagne)
  • • 2ème région productrice de vin effervescent après la Champagne

1.2. Œnotourisme en vallée de la Loire

  • • Terroir classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO
  • • Classé 1er vignoble français pour son accueil (ex aequo avec l’Alsace)
  • • Plus de 800 km de route des vins
  • • Plus de 1000 domaines ouverts au public
  • • 350 caves touristiques
  • • Les caves troglodytiques
  • • 1 visiteur sur 3 est étranger
  • • 50 millions de bouteilles exportées dans 160 pays

1.3. Méthodes culturales

1.3.1. Les principaux cépages du val de Loire

Le muscadet ou melon de bourgogne
Cépage unique des AOC muscadet, AOC muscadet-coteaux-de-la-Loire, AOC muscadet-sèvre-et-Maine, AOC muscadet côtes-de-Grandlieu, et les AOC muscadets crus communaux : Gorges, Clisson, le Pallet. Originaire de Bourgogne, il fut introduit dans la région par les moines au XVIIème siècle, elle est d’ailleurs la seule région au monde à l’utiliser. Il est l'un des cépages d'appellation les plus précoces de France. Il produit des vins à dominante florale ou minérale selon les terroirs, et même des notes plus fruitées telle que la pomme verte. Il s’accorde à parfaitement avec les poissons et coquillages. Les roches cristallines du sud-est de Nantes lui communiquent plus de finesse que les zones à roches sédimentaires.

La folle blanche 
Cépage originaire du Sud-Ouest, il est présent uniquement dans l’AOC  gros-plant du pays nantais.
Ce cépage rustique, implanté dans la région au Moyen Âge, il donne des vins peu chargés en alcool, d’une belle fraicheur et souvent un peu iodés.

Sauvignon
Cépage emblématique du Val de Loire où il couvre 14000 ha. Il est présent dans les AOC Touraine, Touraine-Mesland, Touraine-Oisly, Touraine-Chenonceaux, Sancerre, Pouilly-Fumé, AOC Reuilly, AOC Anjou, AOC Menetou-salon, Quincy, Saumur, Saint-Pourçain, Valençay. Cépage fragile, très sensible au sol et au climat, le sauvignon est l’un des cépages les plus aromatiques (fruit de la passion, agrumes, cassis, buis et genêt), avec des nuances multiples fortement influencées par les terroirs, comme les notes de pierre à fusil dans les vins du Centre.

Le chenin blanc ou pineau de Loire
Le chenin blanc est le cépage de la vallée de la Loire, le pineau de la Loire. Souvent dit originaire d’Europe centrale, d’où il aurait été ramené par saint Martin, qui l’aurait planté à l’abbaye de Marmoutier au IVème siècle et fondé en même temps le terroir de Vouvray.
Il serait en fait endémique à l’Anjou, connu d’ailleurs sous le nom de plant d’Anjou au Xème siècle, il y est cultivé à l’abbaye bénédictine de Saint-Maur de Glanfeuil, au Thoureil. Plus tard, il fait son apparition en Touraine au château de Chenonceau où le seigneur des lieux le confie à son beau-frère, l’abbé de Cormery à Mont-Chenin, près de Tours, d’où il tire son nom. Ce cépage a d’ailleurs été propagé largement par Rabelais sous l’intitulé aussi commun de « pineau de la Loire ».
Les textes anciens le distinguent sous le nom de « gros pineau de la Loire », tel que le Dictionnaire manuel du négociant en vins et spiritueux l’explique en 1896 : « Les vins blancs des coteaux du canton de Vouvray, produits par le gros et le menu pineau de la Loire, donnent des vins dorés au léger goût de pierre à fusil, pétillants comme le Champagne ou liquoreux comme le vin d'Espagne le plus riche », le différenciant ainsi du « menu pineau » ou « Orbois ».
Le chenin blanc est un cépage précoce, qui résiste bien aux maladies. Il affectionne les roches sédimentaires, tel que le tuffeau (roche calcaire des châteaux de la Loire) et la pente. Il est caractérisé par des grappes coniques de moyenne taille, et des raisins de moyen calibre.
Récolté en début de vendange, il produit des blancs secs très élégants et des vins effervescents très fins, alors qu’en le laissant sur pied, il développe de la pourriture noble (botrytis cynerea), et donne d’exceptionnels blancs moelleux. Parfaitement structuré par l’acidité, élégant, au nez et aux arômes complexes de fruits jaunes, de fruits secs, d’agrumes, de fleurs blanches, de miel… le vin issu du chenin est assez vif et nerveux, ce qui lui permet un bon potentiel de garde.
Il couvre aujourd’hui environ 10 000 hectares en France dont 8 200 en Vallée de la Loire, et il est très productif en Afrique du Sud où il couvre plus de 26 000 hectares. En Loire, il est associés aux AOC : anjou-blanc, bonnezeaux, quarts-de-chaume-grand-cru, coteaux-du-layon, coteaux-du-layon-premier-cru-chaume, savennières, savennières-roche-aux-moines, coteaux-de-l’aubance, anjou-coteaux-de-la-loire, coteaux-de-saumur, crémant-de-loire, saumur-blanc, saumur-brut, touraine, touraine-amboise, touraine-mesland, chinon, jasnières, coteaux-du-loir, vouvray.

Pineau d'Aunis
Le pineau d’Aunis, aussi appelé chenin noir, est cultivé depuis l’Antiquité. Il est présent en Val de Loire depuis le IXème siècle. Il doit son nom au prieuré d’Aunis à Dampierre, près de Saumur en Anjou. Très apprécié pour son rendement, sa fragilité et son manque d’alcool ont contribué peu à peu à sa substitution par le cabernet franc. Il demeure le cépage de prédilection de la Vallée du Loir, utilisé obligatoirement en mono cépage pour la production des Coteaux du Vendômois. En revanche, il est utilisé en assemblage pour Anjou, Rosé d'Anjou, Crémant de Loire, Rosé de Loire, Saumur, Saumur Champigny, Coteaux du Loir et Touraine. Enfin, il constitue un cépage accessoire pour Valençay.

Gamay
Le Gamay, originaire du Centre-Est de la France est particulièrement répandu en Touraine où il est souvent vinifié seul (A.O.C. Touraine notamment). Dans le Centre, il constitue l’essentiel de l’encépagement en rouge des A.O.V.D.Q.S. Coteaux du Giennois et Châteaumeillant.
Plus à l’aise sur des sols argilo-siliceux que sur le calcaire, il peut donner des résultats à la fois surprenants et originaux, notamment lorsqu’il est utilisé en assemblage avec le Cabernet ou le Côt.
Dans la région de Blois, certains millésimes de l’AOC Touraine-Mesland permettent d’élaborer des vins de demi-garde tandis que, pour les A.O.C. Touraine et Anjou, il permet une vinification en primeur.

Cabernet franc
Breton ou plant breton, est le nom donné au cabernet franc dans la vallée de la Loire. Certains voudraient que ce nom soit celui de l’abbé Breton, administrateur à Saint-Nicolas de Bourgueil (sur les terres du cardinal de Richelieu) qui au XVIIe siècle aurait planté le premier plant de cabernet franc dans la région. Pourtant, Rabelais au XVIe siècle dans une citation mentionnait déjà ce « Ce bon vin breton, qui point ne crois en Bretagne, mas en ce bon pays de Véron. », aujourd’hui Chinon.

Premier cépage rouge de la Loire, où son implantation remonte au XIème siècle, il serait originaire du Pays Basque espagnol.

Le Cabernet franc est le cépage mythique de la Loire où il donne des vins riches en tannins, fins et aromatiques. Il se plait sur les sols argilo-calcaires, et sur les sols de tuffeau.

Il est utilisé pour les AOC Anjou-rouge, Anjou-villages, Anjou-villages Brissac, Cabernet-d’Anjou, Saumur-rosé, rosé-d’Anjou, rosé-de-Loire, crémant-de-Loire, Saumur-rouge, Saumur-Champigny, Saumur-Puy-Notre-Dame, Saumur-brut, Touraine, Touraine-Amboise, Touraine-Chenonceaux, Touraine-Azay-le-Rideau, Touraine-Mesland, coteaux-du-loir, Saint-Nicolas-de-bourgueil, Chinon.

Selon les terroirs, il produit des vins fins évoquant les fruits rouges, les épices et parfois aussi le poivron. Les connaisseurs se ressentent souvent de la framboise (bourgueil) ou de la violette (chinon). Il rentre aussi dans l'élaboration de certains rosés (cabernet-d’Anjou) ou en assemblage pour certains rosés de Touraine.

Cot
Le cot est l’autre nom du malbec en Touraine, aussi appelé Auxerrois dans le Centre. Ce cépage a trouvé sa zone de prédilection en Touraine et, plus précisément dans la vallée du Cher, jusqu'à Montlouis, où il a sérieusement concurrencé le grolleau.
C’est un très ancien cépage rouge aux grappes et aux baies de taille moyenne à la chair fondante, juteuse et sucrée. Très sensible au gel, aux maladies et aux changements de température, il est très productif  s’il est préservé et s’il atteint une bonne maturité. Son jus est doux et bas en acidité
On le retrouve dans les appellations : rosé-de-Loire, Touraine, Touraine Amboise, Touraine Azay-le-Rideau, Touraine-Chenonceau, Touraine-Mesland, Coteaux-du-Loir.

Pinot noir
Le Pinot noir, originaire de Bourgogne, est le cépage rouge prépondérant du Centre. Précoce, il s’adapte à peu près à tous les climats et s’exprime pleinement sur les sols calcaires. Cultivé dans la partie continentale du cours de la Loire. Ce cépage, anciennement connu sous le nom de « noirien », entre principalement dans l’élaboration du Sancerre rouge et, en assemblage, dans la composition des A.O.V.D.Q.S. de la région Centre. On le trouve également dans l’est de la Touraine, dans les appellations, AOC Touraine et AOC Touraine Noble-Joué.

1.3.2. La méthode conventionnelle

Cela consiste en l’utilisation de tous les outils et produits technologiques modernes pour produire plus et plus facilement.

1.3.3. La méthode raisonnée

Elle a limité l’utilisation des outils technologiques et des substances chimiques pour réduire l’impact environnementale.

1.3.4. Le vin bio et biologique

Méthode visant à supprimer un maximum l’utilisation les produits chimiques et la mécanisation dans les vignes et pendant la vinification. On reconnaît un vin issu de raisins bio grâce au logo AB (d'utilisation facultative) ou aux mentions officielles sur l'étiquette : (« vins issus de l'agriculture biologique »), références à l'organisme certificateur.

  • Dans le Val de Loire (Régions Centre et Pays de la Loire), le vignoble bio accélère sa progression.
  • Le vignoble bio du Val de Loire en 2015 :
  • 416 viticulteurs bio
  • 5 646 ha dont 23% en conversion
  • 9.05% (6,4% en 2011) du vignoble en bio en terme de surfaces
  • Le vignoble du Val de Loire tient le rang de 5e vignoble bio de France

1.3.5. La méthode biodynamique

Il est issu d’une méthode qui vise à se rapprocher du rythme naturel de la vigne et du vin en les aidant par des procédés naturels et en limitant les intrants, en particulier chimiques.

Demeter est la marque internationale de certification de l’agriculture biodynamique. Elle garantit le respect des pratiques biodynamiques, ainsi que le respect de la qualité de ces produits lors de leur transformation.
Les cahiers des charges Demeter pour la production agricole et pour la transformation des produits agricoles sont également plus stricts que le règlement bio européen (mixité des fermes interdites, CMS interdits, moins d’intrants autorisés, cahier des charges vinification plus stricts….).

1.3.6. Les vins naturels

Ils sont issus de raisins travaillés en Agriculture Biologique et vendangé manuellement, les vins nature, ou vins naturels, sont en plus vinifiés « naturellement ». Cela signifie que toute intervention technique pouvant altérer la vie bactérienne du vin est proscrite, ainsi que tout ajout de produit chimique, à l'exception, si besoin, de sulfites en très faible quantité.

1.3.7. Le vin primeur

Le vin primeur est un vin vendu juste après la récolte, dès que la fermentation a eu lieu. Il est aussi appelé « vin nouveau », « vin jeune » ou « vin de l'année ». Les vignerons le produisent le plus souvent par fermentation carbonique qui consiste à mettre les grappes entières, ni éraflées et ni foulées, dans une cuve hermétique saturée de dioxyde de carbone, cela confère au vin des arômes typiques de « fruits frais » et une présence de tanin réduite.

1.3.8. La bernache

La bernache est l’appellation d’Anjou et de Touraine du vin bourru. C’est un moût en cours de fermentation alcoolique, contient donc encore beaucoup de sucre. Les levures continuant à transformer le sucre en alcool, Il perd de sa douceur et ne se conserve donc pas longtemps. Trouble et laiteuse, parfois perlante, elle se déguste de fin septembre à mi-novembre selon les années, et s’accompagne parfaitement d’une poêlée de châtaignes ou des fruits secs.

1.4. Une région viticole dynamique

1.4.1. Les principaux salons des vins en Val de Loire

Le salon des vins de Loire à Anger est un salon dédié aux professionnels du vin, qui présente tous les ans plus de 300 exposants du vignoble de la vallée de la Loire les 1er lundi et mardi de février.

La Levée de la Loire est le salon des vins bio en val de Loire, il est aujourd’hui regroupé avec le salon Demeter (viticulture bio dynamique) au salon des vins de Loire d’Anger.

La DiveBouteille est la référence internationale des vins nature. Il a lieu tous les ans dans les caves de Saumur.

1.4.2. Un terroir de femmes

1 producteur du Val de Loire sur 5 est une femme.


What client say?

Ministère de l'intérieur - L.CH

Par le présent message et au nom de notre direction générale, je tenais tout particulièrement à vous remercier pour l’accueil qui a été réservé à notre délégation le 16 mai 2019 lors de notre visite aux Caves DUHARD. Ce déplacement au sein de votre magnifique domaine était un ravissement pour l’ensemble de nos délégués qui ont apprécié l’accueil qui leur a été réservé. Ce moment privilégié passé au sein de votre cave a concouru à véhiculer une excellente image de la France auprès de partenaires étrangers attachés à toutes ces valeurs. En vous renouvelant nos remerciements pour l’ensemble de ces attentions, je vous prie d’agréer, Monsieur Mineau, l’expression de ma considération distinguée.

Dégustation

Accueil très sympathique, expérience oenotouristique plus qu'intéressante, possibilité d acheté vins, salaisons et huiles produites dans la région.... à faire !

Très sympa!

Accueil impeccable! Visite intéressante et dégustation au top! Nous recommandons le détour . C'était un cadeau ... idée pour les fêtes !

Mais quel bonheur!!

A faire absolument, au moins pour connaitre un métier plutôt rare. La visite est déjà sympa, mais la dégustation est carrément extra. Des conseils, des anecdotes, du bon temps avec du bon vin. Les vins de Loire ne sont pas les plus réputés, et c'est bien dommage! Les caves Duhard devraient vous faire changer d'avis, allez-y, ne serait-ce que pour passer 1 heure de pur plaisir partagé avec des passionnés !

Super

Ça change des visites habituelles Grace à eux j'ai appris à déguster le vins comme une pro merci Très bon produits à déguster avec des personnes très agréables.

Jolie cave!!!

Très belle cave très bon accueil dégustation avec anecdotes sur la vinification et l'histoire du patrimoine vinicole!!!! Très belle visite.

Conseils avisés et joli choix de flacons

Visite des caves suivie d'une dégustation avec des conseils avisés et un petit peu de fromage à grignoter entre les verres. Explications de dégustation et sur le vieillissement des vins. Beau choix de vieilles bouteilles parfait pour s'offrir des vins d'une année particulière. Tarifs raisonnables.